L’insoutenable dégénérescence des enfants du paradis.

Cet article vous sera infiniment plus compréhensible si vous lisez d’abord celui-ci

 

 

Avertissement.

Si l’antagonisme vous pose problème et que vous ne cherchez qu’à lire ce qui vous conforte dans vos croyances, partez !

Le chemin que je vous propose est barré de ronces et d’épines…

…et l’enfer est pavé de bonnes intentions

précision, je parle de prédispositions féminines et masculines, bien entendu, rien n’est figés dans les rôles.

La tyrannie soft moderne peut être comparée à une mère malade tyrannique qui fait tout à la place de son enfant. Elle lui facilite la vie avec toute la technologie et la modernité  pour rendre sa progéniture dépendante d’elle afin qu’elle reste sagement dans sa chambre passivement et inconsciemment devant les écrans et l’ennemi fondamental naturel de cette mère tyrannique, c’est l’énergie paternelle virile, car c’est elle qui est chargée d’enlever l’enfant à sa mère pour l’autonomiser, l’emmener dans le monde, lui faire quitter la maison et au final, faire sortir l’enfant de l’innocence, de l’inconscience vers la conscience et la lucidité : l’éveil de sa propre autorité.

Aujourd’hui une *énergie du père viril authentique a bien du mal à trouver sa place dans ce monde, parce qu’un père ne peut affirmer son autorité que si la femme qu’il a, est suffisamment consciente pour comprendre qu’elle doit l’aider, l’autorité d’un père n’est possible que si la mère y consent et ici je vous invite à reporter cela sur la féminisation de cette société qui tend à combattre une éducation virile dans tous les sens du terme, tout simplifier. pour exemple, en Espagne il y a tout un débat autours du livre don quichotte est estimé trop complexe à lire pour les enfants.

Navré pour le terme *énergie, mais pour ma part, il neutralise le genre et même les êtres de l’équation de ma pensée, tout cela concerne autant les interactions dans le couple, que la société elle même. “tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas”. comprenez qu’un esprit de droite incarne l’énergie masculine et un esprit de gauche l’énergie féminine par exemple, mais nous y reviendrons.

Comme l’inconscient collectif harcèle et conditionne avec force les femmes à voir l’homme, soit comme un adversaire, soit comme un serviteur qui lui ouvrira les portes de nouvelles expériences à consommer dans neverland, il sera alors difficile de construire quoi que ce soit de solide emprunt de valeur, qui mène à une cité et une humanité qui s’élève en puissance.  et la famille traditionnelle nucléaire finit par être vue comme un cercueil dont les enfants pourraient même être les clous.

La femme est naturellement reliée à l’enfant et il lui faut consciemment laisser sa juste place au père, comme elle se doit de laisser sa juste place à l’homme. C’est la femme qui a tout pouvoir, c’est elle qui initie la relation et si elle est douée , elle aura pris soin de laisser le partenaire croire l’inverse.

La femme est le point de départ et si la femme ne veut plus aider à construire la cité, la cité s’effondre.

Aucune cathédrale ne pourra surgir à nouveau de terre, tant que l’esprit de la femme et de l’homme occidental seront dans cet état d’inconscience.

La femme consciente aide à la construction de la puissance de l’homme, elle saura lui laisser prendre sa juste place, et lui, aidera à son tour à la construction de la cité et la cité une fois construite, in fine aidera à la construction de la puissance de la femme et des enfants. La boucle vertueuse est bouclée : Tout le monde est gagnant il n’y a aucune sorte de soumission ou de domination inconsciente, il n’y a que partage de puissance consentie, une coopération.

***

La femme construit l’enfant et l’homme > l’homme construit l’enfant et la cité > et la cité construit l’enfant et la femme :  Une boucle vertueuse de puissance.

***

Pourquoi la cité construit la femme, parce qu’elle lui permet d’affirmer et d’exprimer sa plus haute forme de puissance féminine en aimant et en prenant soin de la cité, elle est en charge de la beauté, veille sur tous, elle inspire les hommes, danse pour eux, pendant que les hommes construisent, font les guerres et protègent le cœur des femmes de la laideur et j’insiste, je parle de prédispositions, pas de règles de comportements immuables.

et on revient à ce que j’avais écris dans un autre article.

-Toute organisation du pouvoir inconscient (soumission domination) tendra naturellement à abaisser la puissance de tous,

-Toute organisation d’un pouvoir conscient (coopération) tendra naturellement à élever la puissance de tous.

je tiens à préciser que lorsque j’utilise le terme “puissance”, je parle bien entendu de l’expression d’une autorité saine, la virilité chez l’homme et la véritable féminité (pas ce que nous vendent les médias) chez la femme. autrement dit l’autorité naturel du père et de la mère latente en chacun de nous et qui pousse à se mettre au service d’autrui et de la cité, sans cette énergie activée en nous, nous demeurons des enfants .

il est à noter, qu’il n’est pas impossible d’atteindre la pure expression de sa puissance (et j’entends par la pure expression de son autorité) seul, à condition d’avoir beaucoup de l’énergie opposée en soi même, c’est le chemin du moine.

***

à présent, entrons dans la partie plus douloureuse du sujet, parce que les dégâts sont considérables.

La spiritualité régressive ou l’éveil sauce new age.

Comprenez que l’éveil version “bouddhiste” à la sauce new age pousse à la passivité et pousse à ignorer l’énergie masculine qui s’exprime en nous.

***

Comme me l’a soufflé un sage un jour : L’âme est d’abord ennemie avant d’être amie

***

Oui, “l’égo” est l’expression de notre énergie masculine qui veut nous pousser à évoluer et c’est un véritable petit démon diabolique qui nous harcèle tant que nous ne nous remettons pas en cause.

Oui, cette petite voix dans notre tête, ne fait pas que “mentir”, comme s’en arrange à penser les enfants, il y a toujours du vrai dans toutes ses accusations.

Votre égo est une autorité en vous qui cherche à vous faire évoluer à tout prix, quitte à vous faire souffrir terriblement.

“Vous êtes méprisable” vous souffle votre égo ? avez-vous songé à la possibilité qu’il y ait du vrai là dedans ?
Avez-vous atteint la maturité de la remise en cause totale de vous même?

Peut-être que vous ne faites effectivement pas ce qu’il faut ?

Curieusement, lorsque vous vous mettez à faire ce qu’il faut, votre égo se tait : silence.

Il n’y a plus de plaintes, plus de gémissements, les lamentations de l’enfer s’arrêtent…

 

et diabolisation de l’énergie masculine oblige

On diabolise toute forme d’expression de l’énergie virile et l’égo, processus psychique vital de maturité, devient un petit diable à ignorer.

Et comme un enfant, on préfère rester dans l’amour inconditionnel féminin, plutôt que de s’aventurer trop loin dans l’amour conditionnel masculin qui exige et critique, on préfère se dire qu’on est parfait tel que l’on est.

et sans plus aucune contrainte de l’exigence de l ego, il n’y a plus rien à faire, aucun effort, ni à l’extérieur, ni à l’intérieur.

et certains vont si loin dans l’énergie féminine qu’ils régressent psychiquement et retourne dans la matrice, dans l’inconscient collectif,  ils redeviennent  “le tout”, comme le bébé qui vient de naître, le moi se dissout dans l’inconscient collectif et l’individuation a échoué.

la personnalité mana prend alors, bien souvent le relais et voilà des gourous névrosés qui surgissent un peu partout.

et si vous voulez les reconnaitre, ils n’ont plus aucunes sortes d’agressivités (l’agressivité n’est pas qu’une chose négative, elle vous permet aussi de partir chasser ou croquer une pomme) et n’invitent pas à l’action, les gourous moins névrosés respirent les deux énergies et sont capables de vous renvoyer ranger votre chambre, avant de chercher à mettre de l’ordre dans le monde.

C’est une névrose redoutable, un paradis dont on a bien du mal à sortir, c’est la dangereuse clairière confortable du paradis.

je fais disparaitre le problème, en fermant les yeux et en ne réfléchissant plus.

Entendons-nous bien, je ne dénonce pas l’éveil en général, je dénonce ce qu’en a fait l’occident : une spiritualité artificielle (artifice de ciel ?) pour l’oisiveté et la passivité, qui n’est qu’une nouvelle illusion de neverland.

Comme je l’ai déjà écris, le maitre de l’illusion ne libère jamais, il ne peut que proposer une nouvelle illusion.

Rendez-vous dans un authentique temple et je vous garantis, que vous ne resterez pas assis toute la journée à ne rien faire.

***

N’oubliez pas qu’il y a ce que l’adolescent immature est conditionné artificiellement à vouloir et ce qu’il faut faire en tant qu’être humain…

…nos désirs sont leurs ordres.

***

Fraternellement,

Réginald