Ode aux constructeurs !

Avant-Propos

Louis ferdinand céline :

Le journaliste  «  Que détestez-vous le plus dans la vie  Céline ?
_ Céline : «  Les destructeurs ! »
_ Le journaliste :  «   Et qu’aimez-vous le  plus dans la vie ? «
_ Céline : «  Les constructeurs »

 

Pour ma part, je nomme ceux qui construisent “les mâtures, les adultes” et ceux qui détruisent, “les immatures, les enfants peter pan” car cette façon de nommer les choses contient en elle même les solutions et bien sûr, il ne s’agit pas d’être manichéen, nous sommes tous tantôt constructeur et tantôt destructeur mais la tendance général est aujourd’hui à la destruction par passivité.

J’utilise le couple comme exemple de micro société, pour faire le parallèle avec toute forme de société humaine.

Propos

Les relations qui construisent ou détruisent.

Pour ma part, je pense qu’il y a deux tendances de couple : le couple égoïste (immature) et le couple altruiste (mature) . Bien sûr, c’est plus nuancé que cela, mais ces deux généralisations permettent de penser, sans cela, on passe son temps à décortiquer à l’infini, sans rien produire.

***

Pour qu’un enfant atteigne le maximum de son potentiel, l’idéal c’est que ses parents soient dans l’altruisme et construisent.

***

J’admire les dieux qui parviennent à l’heure actuelle à rester un couple uni sur de nombreuses années dans l’abnégation, j’écris les dieux, parce qu’il faut une force et un esprit d’une lucidité hors du commun pour pouvoir résister au poids insoutenable des tentations qui veulent vous abaisser dans l’infantilisation. Rester au-dessus d’autant de chaos avec droiture, vous sublime.

Une relation fiable se construit toujours lucidement de l’intérieure

Les médias infantilisants aiment à prôner la liberté de soi, sans jamais parler de valeurs et de construction intérieure…ce qui crée des êtres qui une fois en couple, s’obsèdent sur leurs vies personnelles et oublient qu’un couple et à fortiori une famille, c’est une construction intérieure qui se relie aux autres, sans cette construction, il ne s’agit que d’une association provisoire d’intérêts communs vouée à la destruction.

Les valeurs

Qui aujourd’hui se questionne sur la construction intérieure de sa relation ? et même, qui prend très au sérieux sa propre construction intérieure tout court ? Où cette notion fondamentale d’un monde sain est elle mise en avant dans les médias ?

Anecdote

Je posais cette question à une amie au crépuscule de son existence et qui je le voyais, semblait perdue. Dis-moi, en toi ? ” Qui es-tu à l’intérieur ? que fais-tu ? où vis-tu ? qui sont tes amis ? Comment gères-tu ton royaume ? ”

Elle me répondait alors, “haaa, je n’ai jamais pensé à ça” et je lui demandais ” Peu importe, observe en toi, que vois tu ?” Elle me répondait atterrée, “je suis dans un désert de désolation”.

Carl Gustav Jung – Celui qui regarde à l’extérieur rêve. Celui qui regarde à l’intérieur s’éveille.

Les valeurs construisent l’âme des relations, d’une cité et d’une civilisation…toutes les civilisations se sont effondrées lorsqu’elles perdaient leurs valeurs et ces valeurs généralement véhiculées par les religions (l’occident en jetant les religions à la poubelle, jetait le bébé avec l’eau du bain.

Les religions sont surtout une affaire de “se relier en soi à l’autre”, Dieu au fond, est l’énergie du père et de la mère transposée à l’extérieur, il est un élément utile a une humanité immature, mais si vous détruisez Dieu au dehors, il est fondamental de le faire naître au dedans.

Constructeur, destructeur

Lorsque dans la vie, je fais remarquer aux êtres fabuleux que je croise à quel point des parents qui restent unis sont une source fondamentale de puissance pour les enfants, j’ai souvent comme réponse “haaa mais, il y a des couples qui auraient mieux fait de se séparer”.

et là, je réponds toujours “Non, ils auraient mieux fait de se mettre ensemble un jour et mettre de côté leurs petits nombrils et construire comme des adultes un univers stable et pacifiés pour que leurs enfants puissent se déployer au maximum de leurs potentiels, ces couples n’ont en réalité jamais été unis, ce sont des êtres qui même sous le même toit, sont demeurés séparés et je parle de couple, mais, ce principe s’applique à toute forme d’union. Aujourd’hui, l’occident souffre surtout parce que tout le monde est séparé, même sous le même ciel. Autrement dis, l’europe meurt, parce qu’elle n’est pas construite depuis l’intérieur, mais uniquement de l’extérieur…

ha ? mais voilà que monsieur ou madame je sais tout sort d’un buisson pour claironner :”Haaa mais regardes cet enfant heureux issu d’un couple séparé !”

Je réponds : Tous les couples séparés qui produisent de bons résultats sont en réalité des couples qui ont à postériori fini par se mettre à construire ne fusse qu’une bonne entente pour l’enfant…ils se sont maturés et ont enfin compris à construire à l’intérieure.

Si vous oblitérez la notion “physique” et que vous observez uniquement la notion psychologique, “ce couple est uni” et j’ajoute le plus important “dans un objectif commun.” et je vous invite à toujours faire le parallèle avec la société en général. le couple est une micro société.

***

Tout est toujours une question de la qualité de l’union intérieur.

***

Une séparation produit parfois des résultats heureux certes. Mais n’oubliez pas que pour le commun, c’est toujours un échec.

Car la progéniture de couples séparés aura ensuite, plus de difficultés à pouvoir solidifier ses relations sur le long terme et fonder une famille pérenne qui permettra à la cité et la civilisation de s’élever sur une base solide, la séparation des parents affaiblissent la solidités des relations futures de ses enfants…les relations profondes et fidèles tendent à disparaitre. Comment construit t’on des citoyens et des cités avec une si faible cohésion ?

Notre puissance personnel et celle d’une nation est avant tout liée à la fiabilité, la force et la qualité de nos liens.

La cité s’effondre, parce que les liens des êtres qui la compose n’ont plus aucune solidité.

Avoir une mission

Si vous voulez mener une vie heureuse, associez-la à un objectif, et non à des personnes ou à des objets. Albert Einstein

Comprenez que cette citation d’einstein fonctionne aussi avec le couple par exemple, la pire configuration possible, c’est le couple d’égoïstes qui n’est centré que sur un univers étroit d’êtres et d’objets….l’objectif, étant de créer une famille puissante et unie tournée elle aussi, vers l’élaboration d’une cité puissante et unie.

Vous voulez faire des parents heureux ?  consacrez vous à la plus importante mission de toute vie humaine : ” Construisez de belles âme pour l’humanité à commencer par la vôtre !

Une âme est un “organe” qui ne grandit et ne se nourrit, qu’en donnant.

Nous sommes des êtres de liens et il nous faut autant recevoir que donner pour s’accroitre et j’utilise le mot âme, par plaisir de coloration poétique, mais donner lui le nom qui vous plait, mais, je veux juste souligner, que nous avons un besoin viscérale de pouvoir donner librement…Personne ne sait plus donner sans contre partie, nos esprits sont conditionnés aux calculs…hors un authentique don désintéressé est une source immense d’accroissement de l’âme.

***

L’humanité à mal de ne plus oser ni savoir donner.

***

Avoir un enfant n’est pas d’abord un droit

C’est avant tout, une responsabilité.

Aujourd’hui, cette machinerie infantilisante nous pousse à voir l’enfant comme un centre, comme un droit, comme une chose uniquement liée à la “nature” avec sa loi que l’on ne peut jamais remettre en cause et pas comme une mission ou un objectif lié à l’humanité, pas comme une grave responsabilité. L’enfant devient une sorte de légereté, un objet auquel tout le monde à droit. En évitant soigneusement de tourner les consciences vers l’extrême responsabilité et la maturité qu’il s’agit d’avoir pour construire des relations intérieurs profondes.

Je ne suis pas un vieux réac, je suis un être qui observe les profondeurs des choses et qui trouve tous les isomorphismes qu’il y a entre un comportement individuel à un instant T et le déploiement logique de ce genre de comportement sur le monde futur.

Je peux parfois m’insurger sur l’utilisation d’un mot plutôt qu’un autre et les esprits distraits, toujours le nez dans le guidon, ne comprennent pas la disproportion de ma réaction, car ils ne mesurent pas l’horizon de leurs actes.

Si je devais résumer, je vois une immense piscine qui se remplit inexorablement par l’adjonction commune d’un petit dé à coudre de nos comportements inconscients et immatures, comme le choix de nos mots, nos petits gestes et la plupart, ne voient ni dé à coudre ni piscine, parce que nous sommes tous “distrait” et poussés à ne nous centrer que sur nos instincts et tout autours de nous s’effondre inexorablement.

Je vous laisse à ces médiations,

et pour le plaisir de retourner dans le temps écouter les fantômes.

Fraternellement,

Réginald,